Patrice Beray

Études de lettres modernes (Toulouse II-Le Mirail & Paris VIII) et formations aux métiers de l’édition. Collaborations pour l’essentiel avec des éditeurs scientifiques et techniques (CNRS Éditions, Eyrolles, IRD…) en tant que correcteur-réviseur, relecteur éditorial, auteur d’édition. Membre d’un groupe de recherche en poétique (Polart, Paris VIII). Auteur de livres de poèmes et d’études littéraires (notamment, Benjamin Fondane, au temps du poème, Verdier, 2006, et Pour chorus seul – À Jean-Pierre Duprey et Claude Tarnaud, Les Hauts-Fonds, 2013).

Déclaration d’intérêts sous ce lien.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Durs Grünbein, le poète d’un pays «qui n’a jamais existé»

    Par
    Durs Grünbein Durs Grünbein

    Fort du soutien inconditionnel dès ses 20 ans, dans l’ex-RDA, de Heiner Müller, Durs Grünbein s’est imposé comme l’un des poètes majeurs de la jeune génération allemande qui a vécu la chute du mur de Berlin. Presque un chant – le choix de ses poèmes paru récemment – restitue le plein retentissement de cette œuvre à son surgissement, à défaut de parfaitement situer leur auteur au regard de la réunification allemande.

  • Dans les contrées poétiques de Sophie Loizeau

    Par
    Sophie Loizeau, parc du domaine de Mme Élisabeth à Versailles, 29 mai 2019. © P. B. Sophie Loizeau, parc du domaine de Mme Élisabeth à Versailles, 29 mai 2019. © P. B.

    Une égale attention à l’écriture, à la nature, aux êtres : tel est le partage du sensible auquel convie Sophie Loizeau, jusque dans ce livre récent, Les Loups, aux éditions Corti. Alors que se tient à Paris du 5 au 9 juin la 37e édition du Marché de la poésie, elle met en mots pour Mediapart son appréhension d’un « nous » au monde qui serait plus inclusif. Entretien.

  • Jean Sénac l’Algérien, d’une libération poétique à l’autre

    Par
    Jean Sénac, été 1951. Jean Sénac, été 1951.

    La réédition des Œuvres poétiques de Jean Sénac était attendue par la force de la seule poésie, jouant à contretemps de l’Histoire. Mais c’est une voix aussi émancipatrice qu’inventive, parmi les plus aventureuses des poésies de langue française marquées par la colonisation, que ce poète hors pair fait entendre tout près, à travers les secousses de son pays d’élection, l’Algérie.

  • Lev Rubinstein, l’«inclassable» poète de Moscou

    Par
     © Lev Rubinstein © Lev Rubinstein

    Une anthologie de Lev Rubinstein, acteur marquant de l’avant-garde artistique russe, vient de paraître aux éditions Le Tripode. Résolument campé en opposant politique depuis les années 1970, sous l’ère soviétique, ce poète moscovite est l’inventeur d’un genre à part, le « texte-sur-fiche », dont l’effet paradoxal est de rendre son œuvre aussi stupéfiante qu’inclassable.

  • Le Nouveau Monde antilyrique de Charles Reznikoff

    Par
    Couverture du volume I de « Testimony » (édition Black Sparrow Press de 1978). Couverture du volume I de « Testimony » (édition Black Sparrow Press de 1978).

    Connue surtout pour ses grands poèmes testimoniaux (Témoignage, Holocauste…), l’œuvre de Charles Reznikoff (1894-1976) a pu passer pour une anomalie, son dessein antilyrique échappant pour une grande part à l’histoire de la poésie. L’édition récente de deux de ses livres de poèmes majeurs (inédits en français) donne la mesure de ce vœu de pauvreté volontaire qui est au cœur de la démarche du poète américain.

  • Les vies absolues de Mina Loy

    Par

    Publiée depuis quelques décennies seulement en langue française, l’œuvre de la poète anglo-américaine Mina Loy (1882-1966) s’offre au bout du chemin d’une vie qui s’est sciemment écartée des conventions, y compris celles du milieu artistique auquel elle a appartenu, comme pour en préserver l’éclat absolu.

  • Mort de Nicanor Parra, l’homme des «antipoèmes»

    Par
    Nicanor Parra © (dr) Nicanor Parra © (dr)

    Le poète chilien Nicanor Parra, apôtre de l’« antipoésie », est décédé mardi 23 janvier, à l'âge de 103 ans. L’été dernier, les éditions du Seuil avaient publié la première anthologie en langue française de celui qui était aussi le frère de la chanteuse Violeta Parra.

  • «L’Alphabet des oubliés» du poète Patrick Laupin

    Par

    Patrick Laupin vient de réunir en un coffret de quatre livres l’expérience de toute une vie menée avec des enfants en ateliers d’écriture. L’Alphabet des oubliés, c’est le sort jeté par les enfants au poète, leur conjuration contre l’oubli du Livre (au sens de Mallarmé) que chacun porte en soi.

  • ¡Gracias a la vida, Nicanor Parra!

    Par
    Nicanor Parra © (dr) Nicanor Parra © (dr)

    À bientôt 103 ans, le poète chilien Nicanor Parra bouscule le temps et emporte le vieux monde qui se repaît du malheur de tous, en nous faisant un singulier don d’éternité. Un tour d’horizon inédit de son « antipoésie » en langue française est offert dans une anthologie qui vient de paraître au Seuil.

  • Au détour des livres (8): Franck Venaille, poète de nos douleurs fantômes

    Par

    Franck Venaille a fait paraître au printemps un livre aussi dérangeant qu’éblouissant intitulé Requiem de guerre où transparaissent les lignes de force de son œuvre distinguée par le Goncourt de la poésie 2017. « Oye ! Oye ! Oye ! Ce n’est pas possible autrement. »