Patrice Beray

Études de lettres modernes (Toulouse II-Le Mirail & Paris VIII) et formations aux métiers de l’édition. Collaborations pour l’essentiel avec des éditeurs scientifiques et techniques (CNRS Éditions, Eyrolles, IRD…) en tant que correcteur-réviseur, relecteur éditorial, auteur d’édition. Membre d’un groupe de recherche en poétique (Polart, Paris VIII). Auteur de livres de poèmes et d’études littéraires (notamment, Benjamin Fondane, au temps du poème, Verdier, 2006, et Pour chorus seul – À Jean-Pierre Duprey et Claude Tarnaud, Les Hauts-Fonds, 2013).

Déclaration d’intérêts sous ce lien.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Sur le chemin de ronde des poètes Yu Jian et Eugenio De Signoribus

    Par et Claude Mouchard

    Pour cet ultime volet (4/4) de la série « Le poème, voix des événements », nous présentons deux grandes voix actuelles de la poésie, celles du Chinois Yu Jian et de l’Italien Eugenio De Signoribus, qui, comme l’écrit Claude Mouchard, « vibrent l’une et l’autre avec les ébranlements de ce monde que, fût-ce dans la surdité et l’aveuglement, nous partageons ».

  • La narration à cœur battant dans la poésie contemporaine française

    Par

    La narration et le lyrisme peuvent avoir partie liée dans les événements de l’Histoire, des histoires. Illustration avec trois poètes français actuels : James Sacré, Florence Pazzottu, Philippe Blanchon. Troisième volet de notre série « Le poème, voix des événements » et extraits.

  • Poésie: la ligne sans détour d’Aris Alexandrou

    Par
    Aris Alexandrou © (dr) Aris Alexandrou © (dr)

    À l’écart de la triade illustre de la poésie grecque, Cavafy, Séféris et Elytis, à laquelle on peut rattacher Ritsos, toute une génération aux préoccupations plus existentielles a éclos dans l’immédiat après-guerre. Ainsi, Aris Alexandrou, récemment traduit en français, donne à entendre une parole sans détour dans l'Histoire. Deuxième volet de notre série « Le poème, voix des événements ».

  • Claude Mouchard: «Par le poème, il y a des événements qui ne cessent plus d’arriver»

    Par
    Claude Mouchard © (dr) Claude Mouchard © (dr)

    La violence globale de l’Histoire a été à ce point intériorisée par tous qu’il revient à la poésie du monde entier de mêler sa voix aux récits qui en sont faits. Intempestive, itinérante, c’est une singulière narration de l’Histoire, des histoires, que donne à entendre cette « voix des événements » du poème. C’est ce que nous nous proposons d’explorer dans cette série, et tout d’abord par cet entretien avec Claude Mouchard de la revue Po&sie.

  • Gelman, ce cher disparu de la poésie argentine

    Par

    Tout comme le Salon du livre de Paris, la Maison de l'Amérique latine rend hommage au poète argentin Juan Gelman, décédé le 14 janvier dernier. Cet exilé dont l'œuvre a été abondamment saluée et distinguée a écrit en « raclant les murs du monde avec ses os », en mémoire des « disparus » de la junte militaire (1976-1983).

  • Sous l’étoile double des Tarkovski père et fils

    Par

    La récente publication d’une anthologie de poèmes traduits du russe d’Arséni Tarkovski, père du cinéaste Andreï, permet de vérifier que s’il y a des enfants prodiges en art, il arrive aussi que des ascendances s’y exercent avec prodigalité.

  • L’impossible réel du poète Rodanski

    Par

    Grâce à un formidable travail sur manuscrits, un important volume de poèmes inédits de Stanislas Rodanski, astre noir dans le ciel surréaliste tourmenté de l’après-guerre, vient d’être mis au jour. Écrits entre 1946 et 1952, les poèmes de Je suis parfois cet homme, à la beauté sidérante, ont une force de révélation sans pareille.

  • La jeune poésie russe veut sortir des frontières de la tradition

    Par

    Soucieux d’excéder tout cadre national, les poètes russes contemporains mettent à nu un état du monde peuplé de figures singulières, telles que les « zones d'ignorance » ou « le réfugié intérieur » de Dmitri Golynko, non sans écho avec les actions directes du mouvement Occupy et des Pussy Riot. Entretien à Saint-Pétersbourg.

  • La parabole humaine de Lyonel Trouillot

    La figure de la parabole se doit d’être fidèle au contenu des histoires. Dans son livre, Parabole du failli, l’écrivain et poète haïtien Lyonel Trouillot, en dressant le portrait d’un « failli » essentiel à la collectivité, donne le change en poésie et en révolte sur la condition humaine.

  • Un nouveau souffle de la poésie allemande avec Kunze, Sebald

    Par

    Avec Reiner Kunze, présent aux Lectures sous l’arbre organisées par Cheyne éditeur en cette fin de mois d’août, la poésie de langue allemande fait souffler un renouveau d’est en ouest. En parallèle, l’extraordinaire geste poétique de W.G. Sebald commence à nous parvenir. Après Celan, Fried et Enzensberger, troisième et dernier volet sur la poésie de langue allemande depuis l’après-guerre.