Jean Frapat (1928-2014), prince de la télé intelligente

Par

Jean Frapat, de 1965 à 1983, inventa de sacrées émissions : Les Enthousiastes (un amoureux d’une peinture la commente), Vocations (les coulisses d’un entretien télévisé), Tac au tac (un match entre dessinateurs humoristiques)... Hommage à un pionnier déjà enterré de son vivant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean Frapat (ne pas confondre avec Bruno Frappat, ancien journaliste au Monde puis à La Croix) est mort le 8 octobre à 86 ans, dans l'indifférence générale, suite à un oubli complet. C'était pourtant l'un des architectes d'une télévision française inventive, partageuse, astucieuse et réfléchie. Après avoir été comédien dans la Compagnie Grenier-Hussenot, puis avoir tâté des programmes scolaires (tout comme Éric Rohmer), Jean Frapat était entré en 1965 au Service de la recherche de l'ORTF. Cette entité, sous la direction du “gourou” Pierre Schaeffer (1910-1995), réunissait une vingtaine de professionnels plus étonnants les uns que les autres.