«My Way» a 50 ans

Par

Le quotidien britannique The Guardian propose autour du tube de Claude François une sorte de tour du monde historico-musical en 80 reprises.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«À la fin des années 1960, un jeune auteur-compositeur, David Bowie, est invité par son manager à écrire des paroles en anglais pour une chanson pop française, Comme d’habitude, de Claude François. “J’en a fait le titre lamentablement affreux Even a Fool Learns to Love (‘Même un imbécile apprend à aimer’), qu’il a rejeté d’emblée, à juste titre, je crois, se souvenait Bowie en 1999. Et c’est passé à Paul Anka, qui a fait ses propres paroles en anglais. Et l’a appelée, simplement et efficacement, My Way. »