L'ombre frankensteinienne de François Hollande

Par

Et si toutes les interprétations de la photographie officielle de François Hollande se révélaient caduques ? Et si, à la sombre lumière éclairant l'Élysée depuis un morne gazouillis (“tweet”), s'imposait une mise au point terrifiante ? Démonstration vidéo...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce 13 juin 2012, La Lettre de la photographie pointe « la ressemblance incroyable » entre la photographie officielle de François Hollande et le Pierrot lunaire de Jean-Antoine Watteau (1684-1721), exposé au Louvre, également connu sous le nom de Gilles (voir sous l'onglet “Prolonger”).