Histoire du présent, séparation homme-femme, rapports de soumission et de domination, luttes et censure : l'œuvre de Shirin Neshat met en scène des femmes, souvent voilées, parfois armées, objets et sujets de désir et d'interdit, de frustration. Contrastées et poétiques, ses photographies recouvertes de calligraphies farsi, hommage à la très riche littérature perse, et ses vidéos participent depuis les années 1990 au questionnement de la complexe identité de l'Iran, de son histoire, son rapport au religieux et à l'individu.