Le documentaire Iranien de Mehran Tamadon met en scène un huis clos inédit. Le réalisateur s'est enfermé 48 heures dans une villa à 60 kilomètres de Téhéran avec cinq mollahs. Le film, qui sort en salles le 3 décembre, oscille entre moments dramatiques – quand le dialogue bute entre le Franco-Iranien ouvertement athée et les religieux garants de la doctrine chiite de Qom –, et instants comiques, tant l’écart est grand entre leurs deux conceptions du "vivre ensemble". Car c’est cette notion que Mehran Tamadon se plaît à questionner dans son documentaire.