« L’esprit critique », autour des spectacles de Julie Berès, du Birgit Ensemble et d’Eddy D’aranjo

L’émission culturelle de Mediapart est consacrée aujourd’hui aux mises en scène de Julie Berès (« La Tendresse »), du Birgit Ensemble (« Roman(s) national ») et d’Eddy D’aranjo (« Après Jean-Luc Godard – Je me laisse envahir par le Vietnam »)

Podcast réservé aux abonné·es

Pour profiter de notre offre de podcast, abonnez-vous

En ce week-end d’entre-deux-tours, « L’esprit critique » évoque un spectacle d’anticipation qui se déroule lui aussi pendant un entre-deux-tours de présidentielle, en l’occurrence Roman(s) national, du collectif Birgit Ensemble ; une pièce intitulée La Tendresse mais où il est beaucoup question de testostérone, mise en scène et conçue par Julie Berès, et un objet théâtral aussi composite qu’ambitieux, titré « Après Jean-Luc Godard – Je me laisse envahir par le Vietnam », signé Eddy D’aranjo.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Derniers podcasts

L’esprit critique
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux
L’esprit critique
« L’esprit critique » : autour de l’affaire Maurizio Cattelan, de l’Allemagne des années 1920, et des juifs et musulmans en France
Notre émission culturelle hebdomadaire discute du procès en droit d’auteur intenté à l’artiste Maurizio Cattelan par un de ses sculpteurs, de l’exposition sur la « Nouvelle Objectivité » et August Sander, et de celle sur les relations entre juifs et musulmans de France.
par Joseph Confavreux
L’esprit critique
« L’esprit critique » : autour des spectacles d’Alice Zeniter, Joël Pommerat, Milo Rau et Édouard Louis
L’émission culturelle de Mediapart est consacrée aujourd’hui aux mises en scène d’Alice Zeniter (« Je suis une fille sans histoire »), de Joël Pommerat (« Cendrillon ») et de Milo Rau et Édouard Louis (« The Interrogation »).
par Joseph Confavreux
L’esprit critique
« L’esprit critique » : autour des ouvrages d’Annie Ernaux, Joseph Andras et Gayl Jones
Notre podcast culturel hebdomadaire débat du dernier récit d’Annie Ernaux, « Le jeune homme », de « Pour vous combattre » de Joseph Andras et de « Corregidora » de l’Afro-Américaine Gayl Jones.
par Joseph Confavreux

Nos derniers articles lus

Énergies
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Éducation
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Évasion fiscale
UBS : quand Bercy se refuse à indemniser une lanceuse d’alerte
Sans Stéphanie Gibaud, il n’y aurait pas eu de scandale UBS. Alors que l’État a récupéré des milliards grâce à ses informations permettant de mettre fin à l’évasion fiscale de la banque suisse, le ministère des finances se refuse à l’indemniser. Le tribunal administratif lui a demandé de reconsidérer sa position. Bercy a fait appel.
par Martine Orange
Moyen-Orient — Reportage
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya