Joseph Confavreux

Journaliste à France Culture entre 2000 et 2011, il a rejoint Mediapart en mai 2011. Joseph Confavreux est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme, a codirigé le livre La France invisible (La Découverte, 2006) et a publié deux autres ouvrages, Egypte :histoire, société, culture (La Découverte, 2009), et Passés à l'ennemi, des rangs de l'armée française aux maquis Viet-Minh (Tallandier, 2014). Il est aussi co-rédacteur en chef de la Revue du Crieur.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • De Bayeux au Brexit

    Par

    Que signifie le prêt de la tapisserie de Bayeux à la Grande-Bretagne, annoncé dans le cadre du sommet entre Emmanuel Macron et Theresa May ? Lecture historique et politique d'une diplomatie culturelle aussi complexe qu’ambigu, avec le médiéviste Julien Théry.

  • L'art est-il menacé d'être entravé?

    Par
    « Thérèse rêvant » « Thérèse rêvant »

    Tableau de Balthus attaqué pour pédophilie, opéra de Carmen revisité, patrimoine cinématographique remis en cause pour sexisme… La liberté de création et ses possibles limites étaient au programme d’une roborative discussion organisée mercredi 17 janvier au Centre Pompidou.

  • Dans l’œil du photographe Malick Sidibé

    Par
    visuel-sidibe

    La fondation Cartier présente une exposition sur le photographe malien Malick Sidibé. Commentaire d’images avec Brigitte Ollier.

  • Didier Fassin au chevet des «vies inégales»

    Par

    Médecin devenu anthropologue, Didier Fassin se fait philosophe pour expliquer en quoi les inégalités sociales révèlent des « hiérarchies morales » donnant plus de valeur à certaines vies qu’à d’autres. Dans son ouvrage La Vie. Mode d’emploi critique, il montre que les formes de vies imposées à ceux qui ne comptent pour rien reflètent les « impasses » des démocraties contemporaines, « incapables de se hisser à la hauteur des principes qui fondent leur existence même ».

  • Où est Charlie?

    Par

    Ni l’esprit corrosif de Charlie Hebdo, ni l’esprit rassembleur du 11-Janvier n’ont soufflé sur la journée intitulée « Toujours Charlie », organisée par le Printemps républicain, le Comité Laïcité République et la LICRA, moins intéressante pour ce qui s’y est exprimé que pour l’espace politique et médiatique qu’elle dessine.

  • La couleur du mâle

    Par

    Sociétés « pigmentocratiques », imaginaires sur la sexualité noire, féminicides… La chercheuse colombienne Mara Viveros Vigoya, depuis l’Amérique latine, livre, avec un ouvrage ambitieux intitulé Les couleurs de la masculinité, une étude inédite des relations entre genre, « race » et classe.

  • Yadh Ben Achour: «Combattre l’intégrisme suppose de bien le comprendre»

    Yadh Ben Achour, juriste considéré comme l’un des « pères » de la Constitution tunisienne, revient sur la situation dans son pays et examine ce que peut être un islam pour l’Europe. Entretien.

  • Vers la révolution cosmopolitique

    Par

    Le philosophe Francis Wolff cherche à définir une utopie à l’échelle humaine. Pour lui, la seule voie possible d'une humanité en crise réside dans le cosmopolitisme et l’abolition des frontières étatiques.

  • Lina Attalah: «J’avais moins peur sous Moubarak»

    Lina Attalah, directrice du site égyptien Mada Masr, un des derniers espaces de liberté médiatique en Égypte, fermé au printemps dernier par les autorités, revient pour Mediapart sur la situation politique du pays. Et décrit une répression chaotique qui vient d'amener le pouvoir à fermer des centaines de sites web.

  • Penser l’islam par gros temps

    Par

    Vendredi 15 et samedi 16 décembre se tenait un vaste colloque intitulé « Des sciences sociales en état d’urgence : Islam et crise politique ». On n’y a pas aperçu de partisans du Printemps républicain ni d’« enquêteurs » du Figaro, de Valeurs actuelles ou de Marianne. Sans doute parce qu’expliquer serait déjà excuser et comprendre risquer de se méprendre.