Joseph Confavreux

Journaliste à France Culture entre 2000 et 2011, il a rejoint Mediapart en mai 2011. Joseph Confavreux est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme, a codirigé le livre La France invisible (La Découverte, 2006) et a publié deux autres ouvrages, Egypte :histoire, société, culture (La Découverte, 2009), et Passés à l'ennemi, des rangs de l'armée française aux maquis Viet-Minh (Tallandier, 2014). Il est aussi co-rédacteur en chef de la Revue du Crieur.

Consultez ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Mai 68: un combat visuel

    Par
    visuel-de-cryptage-artie-res

    Les Beaux-Arts, qui furent, pendant les mois de mai et juin 68, un centre de production d’affiches et de sérigraphies alimentant la contestation politique, consacrent une exposition haute en couleur à la culture visuelle de ces années. Entretien en images.

  • Notre colloque: la vérité à l’ère numérique

    Par
    Le Centquatre à Paris. © Oak Taylor-Smith Le Centquatre à Paris. © Oak Taylor-Smith

    Vendredi, le colloque international organisé par Mediapart pour ses dix ans, au Centquatre à Paris, réunira des personnalités partageant le souci de la vérité telles que Katharine Viner, rédactrice en chef du Guardian, Roberto Scarpinato, procureur général de Palerme ou encore Patrick Boucheron, historien. À suivre en direct et en vidéo sur Mediapart.

  • Contre-enquêtes sur des crimes d’Etat

    Par
    The Gaza Platform (An interactive map of attacks by Israeli forces on Gaza from 8 July – 26 August) 2014. © Forensic Architecture The Gaza Platform (An interactive map of attacks by Israeli forces on Gaza from 8 July – 26 August) 2014. © Forensic Architecture

    À la jonction de l’architecture, de la topographie, de l’expertise judiciaire et à la croisée de l’art et de la politique, l’agence Forensic Architecture, fondée par Eyal Weizman, reconfigure l’activisme des droits humains et la contre-investigation sur les crimes d’État.

  • Robert Darnton: «Le numérique peut rester une force démocratique»

    Par

    Robert Darnton, historien du livre et président de la bibliothèque de Harvard, a été l’un des principaux artisans du combat pour un accès étendu, gratuit et numérique au savoir, face à Google ou Amazon.

  • L’Afrique du Sud sous l’œil de David Goldblatt

    Par
    illustration-goldblatt

    Le travail photographique de David Goldblatt documente l’histoire d’une Afrique du Sud où les paysages, les infrastructures ou les visages gardent inscrits, en profondeur, les effets de la politique d’apartheid, même après sa disparition politique et juridique. Entretien en images avec la commissaire de l’exposition qui lui est consacrée.

  • Populisme: une enquête philosophique sur un concept insaisissable

    Par

    Dans la foulée des élections italiennes, le terme de « populisme » est de nouveau sur toutes les lèvres. Dans Les Voies du peuple, le philosophe Gérard Bras propose une magistrale enquête autour des mots peuple et populisme, qui éclaire la situation présente.

  • La post-vérité, tombeau incertain des démocraties

    Par

    L’élection de Trump a suscité maints commentaires sur la déstabilisation démocratique provoquée par l’activisme numérique des artisans de la post-vérité et des théories du complot. Le colloque organisé à l’occasion des dix ans de La Vie des idées a éclairé la question, tout en révélant des divergences politiques et intellectuelles fortes sur le sujet.

  • La vérité sur les Vikings

    Par
    9782707196514

    Derrière l’image noire de guerriers sanguinaires vêtus de casques à cornes – qui n’ont jamais existé –, et d'une réputation détestable, celle d’un « peuple infâme » et d’une « race corrompue », l’historien Anders Winroth restitue la complexité et la réalité des mondes vikings et tranche dans les controverses sur les motifs des « invasions vikings ».

  • Héroïne, «la catastrophe invisible»

    Par
    Bouteille d'« Heroin » vendue par Bayer (circa 1895-1900) : disponible en pharmacie, elle contenait 5 % d'héroïne pure. Bouteille d'« Heroin » vendue par Bayer (circa 1895-1900) : disponible en pharmacie, elle contenait 5 % d'héroïne pure.

    Alors que le trafic de drogue vient d’être intégré dans le calcul du PIB, les éditions Amsterdam publient une passionnante histoire sociale de l’héroïne. Ses auteurs dénoncent le traitement exclusivement répressif de cette drogue par les autorités françaises, tandis qu'elle aurait été responsable de la mort d'environ 40 000 personnes en cinquante ans.

  • Antisémitisme, antisionisme: comment, à gauche, sortir du piège

    Par

    En affirmant que l’antisionisme était « la forme réinventée de l’antisémitisme », Emmanuel Macron a endossé, de manière inédite, la rhétorique du Crif et de Netanyahou. A-t-il aussi mis le doigt sur un angle mort de certaines gauches propalestiniennes ? La polémique est ancienne, mais s’est violemment et récemment reconfigurée.