« Eau argentée » : mille et une images de Syrie, et le cinéma fut

Par

Sortie d'Eau argentée d'Ossama Mohammed et de Wiam Simav Bedirxan, lui, 60 ans, en exil à Paris, et elle, 35 ans, risquant sa vie dans les ruines de Homs. Un film de guerre qui se risque à mixer et monter toutes les images du monde pour leur offrir la liberté des poètes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.