De l'épitaphe au graffiti, l'écriture pour griffer le monde

Par

Les inscriptions, de l'épitaphe au graffiti, sont appréhendées comme des «révélateurs de l'écriture» par un universitaire vivifiant, Jean-Claude Mathieu, dans un voyage en littérature de plus de 600 pages: Écrire, inscrire (José Corti). Critique et entretien vidéo avec l'auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce sont les deux premiers mots d'un poème d'Eugène Guillevic (1907-1997) extrait d'Inclus (Gallimard, 1973), qui donnent son titre au livre foisonnant, rigoureux, magistral et partageux de Jean-Claude Mathieu, Écrire, inscrire, sous-titré Images d'inscriptions, mirages d'écriture et tout juste paru chez José Corti: