Le festival Entrevues projette l'argent roi

Ouverture samedi à Belfort de l'édition 2012 d'Entrevues, festival de cinéma bouillonnant qui programme une rétrospective de films consacrés à l'argent. Pour mieux comprendre la crise en cours ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

On est au bureau de poste des 4 000, à La Courneuve, au pied de l'une des tours. Au début des années 1990, 1993, 1994, on ne sait pas trop. C'est l'hiver au dehors. Un homme, sans doute retraité, s'approche, montre la caméra du doigt, demande à la réalisatrice, hors-champ : « Alors on peut dire n'importe quoi ? » – « Ce que vous voulez », rectifie Dominique Cabrera, qui signe là l'un de ces premiers documentaires.
L'homme marque un temps. Il reprend : « Ah, tiens, une question. » Il s'avance encore un peu, jusqu'à ce que sa tête occupe tout l'écran, puis c'est un flot de paroles qui déferle : « Où est l'argent de la France ? Y a bien du pognon en France ! (…) On est l'un des pays les plus riches (…) Alors il est où l'argent, puisqu'il y en a pour personne ? (…) L'argent dans un système capitaliste, c'est fait pour circuler. Mais là, ça circule pas. Y en a qui bloquent. (…) C'est tout. » Le vieil homme s'éloigne, ravi d'avoir déconstruit d'un coup des siècles de théorie économique construite autour de la « main invisible » d'Adam Smith, et quitte le bureau de poste.
Une poste à La Courneuve (1994) est proche d'un travail de sociologue : occupation patiente des lieux, observation intelligente, allers-retours de part et d'autre du guichet. La caméra enregistre, jamais ne s'impose, laisse venir les coups d'éclat. D'un côté de la vitre, des familles frappées par la crise, déjà elle, qui font la queue, s'impatientent, multiplient les acrobaties à l'approche des fins de mois, jonglent avec les très petites coupures. De l'autre côté, des employés censés représenter l'État, qui n'en mènent pas large, conscients des limites de leur action.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Politique — Enquête
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Éducation et enseignement supérieur — Parti pris
par Mathilde Goanec
Écrire l’histoire
par Rachida El Azzouzi
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Corruption — Analyse
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan
Iran : un pays en révolte
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Justice — Reportage
Des septuagénaires jugés pour avoir menacé de mort une enseignante « islamo-gauchiste »
Lors de la polémique qui visait Sciences Po Grenoble en mars 2021, certains journalistes à l’instar de Pascal Praud et Caroline Fourest, avaient accusé à tort une enseignante. Après avoir subi une vague de cyber-harcèlement, celle-ci avait porté plainte contre dix personnes.
par David Perrotin
Santé — Reportage
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel