Simone Schwarz-Bart: «André tournait ses yeux vers les étoiles»

Par
Trois ans après sa mort, n'est-il pas enfin temps de com- prendre André Schwarz-Bart? Né à Metz en 1928 de parents venus de Pologne, ayant échappé à la destruction des Juifs d'Europe, ouvrier devenu écrivain pour porter en lui tous ces morts et les convoquer à la face du monde, André Schwarz-Bart reçut le prix Goncourt en 1959 pour Le Dernier des Justes. Cinquante ans plus tard, sa femme et compagne d'écriture, Simone Schwarz-Bart, a reconstitué un livre qu'il peaufinait depuis des lustres, tout en refusant de l'achever: L'Étoile du matin (Ed. du Seuil). Rencontre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il existe une archive rare de Pierre Dumayet interrogeant André Schwarz-Bart (1928-2006), dans l’émission «Lectures pour tous», en 1959, juste avant qu’il n’obtînt le prix Goncourt pour Le Dernier des Justes. Cette vidéo, l’Ina ne l’a pas mise en ligne (en compensation, on trouve un sujet du même Pierre Dumayet, pour «Cinq colonnes à la une», après le Goncourt).