«Ce sont des temps rêvés pour la contre-culture en Europe»

Par

Retour par la bande sur la victoire électorale de la droite espagnole, en novembre dernier, avec Eloy Fernández Porta, figure de la nouvelle scène intellectuelle espagnole, qui vient de publier, en France, Homo Sampler, sur les cultures populaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une planète nommée Melancholia s'apprête à heurter la Terre. Il fait nuit noire autour du green de golf. Il ne reste plus rien d'autre à faire, pour les humains effrayés, que d'observer le spectacle grandiose. S'il ne fallait garder qu'une seule scène du cinéma de 2011, la fin du monde version Lars Von Trier, pompière et vertigineuse, serait la plus évidente. Celle qui capte le mieux la déprime ambiante, les crises qui s'éternisent, l'apocalypse qui menace. Un retour aux peurs primitives, du temps du feu et des cavernes.