Les démocraties sont mortelles

Par

Compte-rendu du livre Le Peuple contre la démocratie de Yasha Mounk, par Antoine de Tarlé. Comment s’expliquent à la fois la désaffection des citoyens et la vague populiste portant au pouvoir des spécimens étonnants de la démagogie en politique, dans des démocraties longtemps jugées indéboulonnables ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les succès électoraux des partis populistes dans de nombreux pays européens, l’élection de Donald Trump aux États-Unis ont démontré la fragilité de régimes dont la pérennité semblait assurée. D’ailleurs, les sondages d’opinion montrent une désaffection préoccupante, surtout chez les jeunes, à l’égard des mécanismes de la démocratie représentative.