La fin de la taxe d'habitation financée par le déficit

Par
L'élargissement aux 20% de ménages les plus aisés de la suppression de la taxe d'habitation sera partiellement financé par un creusement du déficit par rapport aux dernières prévisions publiées par le gouvernement, peut-on lire dans un article publié lundi sur le site du Figaro.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'élargissement aux 20% de ménages les plus aisés de la suppression de la taxe d'habitation sera partiellement financé par un creusement du déficit par rapport aux dernières prévisions publiées par le gouvernement, peut-on lire dans un article publié lundi sur le site du Figaro.