ArcelorMittal ferme temporairement une aciérie en Pologne

Par
La division polonaise d'ArcelorMittal a annoncé qu'elle fermerait provisoirement son haut fourneau et son aciérie de Cracovie en septembre en raison du coût croissant des émissions de carbone et de la hausse des prix de l'électricité.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

VARSOVIE (Reuters) - La division polonaise d'ArcelorMittal a annoncé qu'elle fermerait provisoirement son haut fourneau et son aciérie de Cracovie en septembre en raison du coût croissant des émissions de carbone et de la hausse des prix de l'électricité.

Le premier sidérurgiste mondial n'a pas précisé la durée de cette suspension, ajoutant qu'elle dépendrait en partie de la situation du marché de l'acier.

ArcelorMittal Pologne est le premier producteur d'acier du pays et y possède cinq aciéries et une cokerie, la plus grande d'Europe.

"Nous avons pris à contrecoeur la décision difficile de suspendre temporairement les opérations de la partie principale de notre site de Cracovie, car notre position est affaiblie par les coûts des droits d'émission de CO2 (...) en cette période de modeste demande due à des conditions de marché difficiles ", déclare le groupe dans un communiqué.

"En outre, les coûts de l'énergie en Pologne sont parmi les plus élevés de l'UE."

ArcelorMittal, qui emploie plus de 11.000 personnes en Pologne, a déclaré que la décision de fermer le haut fourneau et l'aciérie de Cracovie affecterait 1.200 salariés, qui seront notamment transférés sur d'autres postes ou se verrront accorder une rémunération plus faible.

La Pologne génère la plus grande partie de son électricité à partir de centrales à charbon, fortement polluantes. La hausse des prix des émissions de carbone dans l'Union européenne a entraîné une augmentation des prix de l'électricité en Pologne l'année dernière.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale