Pas d'accord rapide entre Airbus et la Chine sur l'A380

Par
Airbus a étudié la possibilité de céder à la Chine une participation dans son programme A380 en échange de commandes afin de relancer la production du très gros porteur mais aucun accord n'est prévu dans l'immédiat, a-t-on appris lundi de sources industrielles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Airbus a étudié la possibilité de céder à la Chine une participation dans son programme A380 en échange de commandes afin de relancer la production du très gros porteur mais aucun accord n'est prévu dans l'immédiat, a-t-on appris lundi de sources industrielles.