Le FMI prône un soutien pour l'Allemagne, la Chine et d'autres

Par
Le Fonds monétaire international (FMI) souligne que plusieurs pays, dont l'Allemagne, la Chine et l'Australie, risquaient de devoir mettre en oeuvre des mesures de soutien budgétaire en raison du risque d'un ralentissement plus sévère que prévu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) souligne que plusieurs pays, dont l'Allemagne, la Chine et l'Australie, risquaient de devoir mettre en oeuvre des mesures de soutien budgétaire en raison du risque d'un ralentissement plus sévère que prévu.