Une fusion bancaire en Europe est difficile, selon Mustier (UniCredit)

Par
L'Europe a besoin de grandes banques mais les fusions transfrontalières sont difficiles à mettre en oeuvre, a déclaré jeudi Jean-Pierre Mustier, l'administrateur délégué d'UniCredit.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MILAN (Reuters) - L'Europe a besoin de grandes banques mais les fusions transfrontalières sont difficiles à mettre en oeuvre, a déclaré jeudi Jean-Pierre Mustier, l'administrateur délégué d'UniCredit.

"Ne retenez pas votre souffle", a dit le patron de la plus grande banque italienne à la presse.

Jean-Pierre Mustier a refusé de dire si UniCredit serait intéressée par un rapprochement entre sa filiale allemande HVB et Commerzbank en cas d'échec des discussions en cours entre cette dernière et Deutsche Bank.

Concernant l'enquête annoncée en janvier par la Commission européenne au sujet de huit banques soupçonnées d'entente sur le marché des obligations d'Etat entre 2007 et 2012, Jean-Pierre Mustier a jugé, en citant la pièce de William Shakespeare, qu'il s'agissait de "beaucoup de bruit pour rien".

UniCredit a annoncé mercredi soir qu'elle faisait partie des huit banques concernées par cette enquête.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale