Pascal Lamy: ce que l'Europe a raté

Par

Le tropisme protectionniste qui se manifeste dans tous les partis à l'occasion de cette campagne électorale renvoie à une lecture “anthropolitique” d'un malaise français face à un monde auquel la construction européenne n'est plus capable de répondre, estime Pascal Lamy dans un entretien avec Mediapart. Pas de solution rapide ni facile en vue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Presque exclusivement franco-français, le débat en vogue sur le protectionnisme a une dimension « anthropolitique » liée au « national présidentialisme » qui distingue la France des autres démocraties européennes. Mais il dit aussi un malaise ancien à l’égard du projet européen, estime Pascal Lamy dans un entretien avec Mediapart.