Naval Group discute d'une alliance avec Leonardo dans les torpilles

Par
Naval Group, filiale à 35% de Thales, et l'italien Leonardo poursuivent leurs discussions en vue de former une alliance dans les torpilles, a déclaré vendredi Hervé Guillou, PDG du groupe français, ajoutant que l'objectif était de faire face à une concurrence accrue dans le domaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Naval Group, filiale à 35% de Thales, et l'italien Leonardo poursuivent leurs discussions en vue de former une alliance dans les torpilles, a déclaré vendredi Hervé Guillou, PDG du groupe français, ajoutant que l'objectif était de faire face à une concurrence accrue dans le domaine.