DSV veut croître encore dans le fret avec une offre sur Panalpina

Par
Le danois DSV a lancé une offre d'environ quatre milliards de francs (3,5 milliards d'euros) sur son concurrent suisse Panalpina, qui est sous la pression de l'investisseur activiste Cevian, afin de tenter de se rapprocher des leaders mondiaux du transport de fret, un secteur encore très fragmenté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ZURICH/COPENHAGUE (Reuters) - Le danois DSV a lancé une offre d'environ quatre milliards de francs (3,5 milliards d'euros) sur son concurrent suisse Panalpina, qui est sous la pression de l'investisseur activiste Cevian, afin de tenter de se rapprocher des leaders mondiaux du transport de fret, un secteur encore très fragmenté.