L'essor des services freine la transmission monétaire, estime Coeuré

Par
La part croissante des services dans l'économie de la zone euro ralentit la transmission de la politique monétaire mais l'effet des coûts d'emprunt ultra-bas n'est pas amoindri pour autant, a estimé jeudi Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

(Reuters) - La part croissante des services dans l'économie de la zone euro ralentit la transmission de la politique monétaire mais l'effet des coûts d'emprunt ultra-bas n'est pas amoindri pour autant, a estimé jeudi Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne.