Enquête: la jungle des fonds d'investissement

Par
L' affaire est hors norme: le tribunal de commerce de Paris va devoir juger un différend entre plusieurs fonds d'investissement dits de « private equity », dont Massena, Atria et Pragma. Mediapart a eu accès au dossier et a pu effectuer une plongée exceptionnelle dans cet univers secret aux mœurs pour le moins opaques. De grands fonds anglo-saxons sont impliqués dans l'histoire, ainsi que le géant français du secteur, Axa. Enquête en français et là en langue anglaise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une histoire exceptionnelle ! D'ordinaire, on ne peut jamais pénétrer dans l'univers très secret de ce qu'il est convenu d'appeler le capital-investissement, c'est-à-dire dans l'univers des fonds financiers qui investissent dans les sociétés non cotées à la Bourse – ce que dans le jargon financier anglo-saxon on dénomme le « private equity ». Mais par un concours exceptionnel de circonstances, trois fonds français de « private equity », Atria Capital Partners et Pragma Capital d'un côté, Massena Capital Partners de l'autre, sont entrés en conflit les uns contre les autres. Et Massena a assigné Atria devant le Tribunal de commerce de Paris, qui sera amené dans les prochains mois à juger l'affaire.