General Motors porte plainte contre Fiat pour racket

Par
General Motors a porté plainte mercredi aux Etats-Unis contre Fiat Chrysler pour racket, accusant son rival de corruption lors de ses négociations avec le syndicat UAW (United Auto Workers) afin d'obtenir des avantages indus sur les salaires et les conditions de travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DETROIT, Michigan (Reuters) - General Motors a porté plainte mercredi aux Etats-Unis contre Fiat Chrysler pour racket, accusant son rival de corruption lors de ses négociations avec le syndicat UAW (United Auto Workers) afin d'obtenir des avantages indus sur les salaires et les conditions de travail.