TIM veut contrôler son réseau fixe en cas d'alliance avec Open Fiber

Par
Telecom Italia (TIM) devra trouver un moyen de garder le contrôle de son réseau fixe s'il le fusionne avec celui d'Open Fiber, son concurrent plus petit dans le haut débit, a déclaré mardi Luigi Gubitosi, l'administrateur délégué de l'opérateur télécoms italien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - Telecom Italia (TIM) devra trouver un moyen de garder le contrôle de son réseau fixe s'il le fusionne avec celui d'Open Fiber, son concurrent plus petit dans le haut débit, a déclaré mardi Luigi Gubitosi, l'administrateur délégué de l'opérateur télécoms italien.