Emmanuel Macron veut étendre les dérogations aux 35 heures

Par

Dans Le Point, Emmanuel Macron, deux jours avant d'être nommé ministre, suggérait une libéralisation du temps de travail. Au même moment, selon Libération, l'exécutif réfléchissait à des mesures concernant le marché du travail allant plus loin que le récent accord sur l'emploi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La veille du remaniement, le nouveau ministre de l’économie Emmanuel Macron, ex-proche conseiller à l’Elysée de François Hollande et un des pères du « pacte de responsabilité », donnait un entretien au Point. Il y suggérait notamment « d’autoriser, les entreprises et les branches, dans le cadre d'accords majoritaires, à déroger aux règles de temps de travail et de rémunération ». Autrement dit, de faire exploser le cadre des 35 heures légales, sous réserve d’un accord majoritaire dans l’entreprise.