Le Bien public de Dijon et Le Journal de Saône-et-Loire de Mâcon assignent en référé, mardi 1er juin, le site web d'information DijOnscOpe qui les cite régulièrement dans sa revue du Web avant de renvoyer l'internaute vers le texte complet surle site de ces journaux. Pour les plaignants, ils'agit ni plus ni moins de contrefaçon et de concurrence déloyale. Ils demandent 40.000 euros de dommages et intérêts, accompagnés de 10.000 euros parjour et par article pour chaque article publié sur le site du «pure player». Le montant exigé risque de conduire à la faillite le jeune quotidien d'information (SARL unipersonnelle au capital de 10.000 euros), qui vient de fêter ses six mois d'existence en mars.