PS: la longue marche des primaires

Par
Aujourd'hui devant les projecteurs médiatiques, l'idée de primaires socialistes agite le PS depuis un an maintenant, sans s'être jusqu'ici imposée comme une priorité. Après le processus électoral improvisé de la campagne présidentielle de 2007, ils sont nombreux à avoir réfléchi sur la question. Retour sur un an de débats autour d'un mode de désignation qui pourrait à nouveau diviser le parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ébullition des primaires serait donc en train de s'emparer du PS. Portée par le secrétaire national à la rénovation Arnaud Montebourg dans les médias. Tout juste rentré d'une mission aux Etats-Unis, il a rendu publique une note sur la question en début de semaine et l'idée recueille un fort écho dans les gazettes. Au point d'irriter Martine Aubry, qui a fait une mise au point sur le sujet lors du secrétariat national mardi 31 mars, sur le thème: «La première des rénovations, c'est de défendre les positions débattues au sein du parti!»