La CGT dénonce une "répression inouïe" lors de son défilé à Paris

Par
La CGT a dénoncé mercredi une "répression inouïe" à l'occasion de sa manifestation du 1er-Mai à Paris, qui a donné lieu à des heurts avec les forces de l'ordre et dont son secrétaire général, Philippe Martinez, a selon elle été victime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La CGT a dénoncé mercredi une "répression inouïe" à l'occasion de sa manifestation du 1er-Mai à Paris, qui a donné lieu à des heurts avec les forces de l'ordre et dont son secrétaire général, Philippe Martinez, a selon elle été victime.