Le gouvernement sur le terrain glissant de la réforme de l’Etat

Par

Le gouvernement engage une réflexion sur la réforme de l’action publique afin d’en réduire la dépense, sans tenir compte de la réalité de cette dépense, estimée par plusieurs études dans « la moyenne des pays développés »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’issue du premier conseil des ministres de 2018, le gouvernement tiendra un séminaire qui sera largement consacré à un des projets portés par Emmanuel Macron : la réforme de l’État. Le 13 octobre 2017, un Comité action publique 2022 (« CAP 2022 »), principalement constitué de représentants du secteur privé (lire Le gouvernement privatise le futur des services publics), avait été instauré par le premier ministre pour préparer cette réforme structurelle. Il doit rendre son rapport en mars prochain, mais le gouvernement entend d’ores et déjà avancer sur ce terrain.