Le Clézio, critique vis-à-vis de Macron

Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature, demande au président de la République plus d'humanité dans le traitement des migrants et plus d'attention pour les personnes défavorisées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, le prix Nobel de littérature J.-M. G. Le Clézio estime que le gouvernement devrait faire preuve de « plus d’humanité» envers les migrants. « Je reste scandalisé par la manière dont sont appliquées les directives du ministre de l’Intérieur. Il préconise de la fermeté mais, sur le terrain, on est au-delà de la fermeté », estime l'écrivain. Il demande également au président de la République de « tenir davantage compte des plus défavorisés ».