Identité nationale: soutien de l'opinion et indifférence des internautes

Par

Le débat sur l'identité nationale, débat voulu par Eric Besson et Nicolas Sarkozy, a connu ce lundi son premier jour officiel. Un site reçoit les avis de quiconque veut s'exprimer sur le sujet, rend compte des diverses prises de position des responsables politiques de gauche et de droite et annonce les initiatives relayées dans les départements. Si le débat sur le débat – faut-il y aller? à quelles conditions?... – anime les émissions politiques et les interviews, on ne peut pas dire qu'il y ait foule sur la toile pour apporter réponse à la question: «qu'est-ce qu'être français?». Pas foule et pour l'instant pas d'outrance. Sagesse du peuple ou signe des temps?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Premier jour, jour des trépassés, et première surprise: une relative indifférence enveloppe le lancement officiel du débat public sur l'identité nationale. Il n'y a pas foule ce lundi 2 novembre sur les sites qui recueillent les avis des Français. En revanche, le débat sur le débat continue d'alimenter... le débat. Surtout à gauche, mais sans les outrances habituelles.