Le dossier Lagarde/Tapie sera bien instruit par la CJR

Par
La Cour de justice de la République (CJR) a décidé d'ouvrir une instruction pour «complicité de faux et de détournement de fonds publics» visant l'ancienne ministre de l'économie, Christine Lagarde, sur fond de scandale Tapie/Crédit lyonnais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les sept hauts magistrats de la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR) ont décidé, ce jeudi 4 août, de transmettre le dossier Christine Lagarde à leurs collègues de la commission d'instruction de la CJR. Ce qui signifie qu'une instruction collégiale va être menée par des juges indépendants sur le rôle de l'ancienne ministre de l'économie dans l'affaire Tapie/Crédit lyonnais, dont l'épilogue a coûté quelque 403 millions d'euros à l'Etat. Il aura fallu, pour que les sept magistrats arrivent à cette décision, cinq heures de débats «assez vifs», voire houleux, selon une source judiciaire.