Une réforme du droit à l'expérimentation pas exclue en Corse

Par
La question constitutionnelle, sous le prisme de la réforme du droit à l'expérimentation en Corse mais excluant la co-officialité de la langue corse, a figuré vendredi au menu des discussions entre Jacqueline Gourault, chargée du dossier corse au sein du gouvernement et les représentants du nouvel exécutif insulaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

AJACCIO (Reuters) - La question constitutionnelle, sous le prisme de la réforme du droit à l'expérimentation en Corse mais excluant la co-officialité de la langue corse, a figuré vendredi au menu des discussions entre Jacqueline Gourault, chargée du dossier corse au sein du gouvernement et les représentants du nouvel exécutif insulaire.