Réforme de l’assurance-chômage: des parenthèses dans une carrière pourront faire très mal

Par Cécile Hautefeuille

L’acte II de la réforme de l’assurance-chômage entre en vigueur le 1er avril. Le calcul des allocations entraînera des baisses drastiques pour les plus précaires. Mediapart révèle les tergiversations du gouvernement sur le congé parental et les obstacles qui apparaissent pour les carrières interrompues.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À partir du 1er avril 2020, deux mots vont disparaître du règlement de l’assurance-chômage, issu du décret de juillet 2019 : « rémunération habituelle ». Ces deux mots ont pourtant leur importance dans le calcul du salaire journalier de référence (SJR), qui détermine le montant de l’allocation chômage.