Cécile Hautefeuille

Pôle social de Mediapart.

Obsessions : Pôle emploi et la lutte contre les idées reçues sur le chômage et les chômeurs.

Consulter ici ma déclaration d'intérêts 

Contacts

Twitter
@CecHautefeuille

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • Chômage : des « bugs » et un effet de vases communicants font baisser les chiffres

    Chômage — Analyse

    Entre janvier et novembre 2022, 105 000 personnes sont sorties de la catégorie A du chômage après un changement de procédure de Pôle emploi. La majorité a basculé dans d’autres catégories, sur lesquelles le gouvernement est moins bavard. D’autres ont été provisoirement radiées.

  • Retraites : la réforme n’est pas « plus juste » pour les femmes

    Retraites — Analyse

    Le projet de réforme des retraites a été présenté lundi 23 janvier en conseil des ministres. L’exécutif n’entend pas revenir sur le report de l’âge légal à 64 ans. Envers les femmes, la promesse passe d’une réforme « plus juste » à celle, plus modeste, d’un texte qui « ne creuse pas les inégalités ».

  • Retraites : convaincus de frapper fort jeudi, les syndicats moins confiants pour la suite

    Retraites : la nouvelle réforme de Macron

    La première journée de mobilisation contre le projet du gouvernement devrait donner lieu le 19 janvier à des grèves et à des manifestations massives. L’opposition au recul de l’âge de départ et la colère contre l’exécutif sont palpables. Mais le mouvement tiendra-t-il dans la durée ?

  • La rude quête de l’emploi pour les seniors en territoire rural, « violentés » en raison de leur âge

    Retraites : la nouvelle réforme de Macron — Reportage

    Le gouvernement veut reculer l’âge de la retraite, mais au pied du Larzac, des demandeurs d’emploi de plus 55 ans racontent leurs difficultés à retrouver un job dans un territoire désindustrialisé. « Je me suis vite retrouvé confronté au problème de mon âge », résume l’un d’eux.

  • Camaïeu : liquidateurs et ex-salariés se battent pour sauver leur mutuelle

    Travail

    Le groupe AG2R La Mondiale est poursuivi par les liquidateurs judiciaires de Camaïeu et par deux cents ex-salariés pour avoir résilié leurs contrats de mutuelle dans la foulée de la fermeture de l’enseigne. Les licenciés ne peuvent donc pas bénéficier, comme prévu par la loi, du maintien gratuit de leurs garanties.

  • Assurance-chômage : le recul tactique du gouvernement

    Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs — Analyse

    Le gouvernement retire le point le plus contesté du décret sur l’assurance-chômage qui prévoyait une baisse de 40 % de la durée d’indemnisation. Syndicats et opposition crient victoire mais la baisse des droits de 25 % est toujours prévue pour février.

  • Le nombre de radiations à Pôle emploi bat des records en novembre

    Chômage

    Plus de 58 000 personnes ont été radiées de la liste des inscrits à Pôle emploi en novembre 2022. Un chiffre jamais atteint depuis que les statistiques du chômage existent. Sur un mois, la hausse est de 19 %. Pôle emploi dit n’avoir « aucune explication particulière » à fournir à cette augmentation.

  • Assurance-chômage : pendant les fêtes, l’Élysée ne fait pas de cadeaux

    Une deuxième loi pour pénaliser les chômeurs — Analyse

    Un projet de décret transmis aux partenaires sociaux la veille du réveillon de Noël prévoit, à la surprise générale, de durcir davantage les règles de l’assurance-chômage en réduisant de 40 % la durée d’indemnisation si le taux de chômage passe sous les 6 %. Une stratégie visant à préparer les esprits à un énième tour de vis, sur fond de désaccords au sommet de l’État.

  • Compte formation : le gouvernement veut que les salariés mettent la main au portemonnaie

    Travail

    Un amendement au projet de loi de finances prévoit que les salariés paieront une partie des formations financées par leur CPF. Après avoir annoncé la « révolution » en 2019, l’exécutif s’inquiète désormais de son coût. « C’est en contradiction avec le projet politique macronien ! », s’indigne l’ex-directeur de cabinet de Muriel Pénicaud, qui a mis en place la réforme.

  • Commando de la fac de Montpellier : en appel, le parquet droit dans ses bottes

    Justice

    Quatre prévenus étaient jugés en appel pour leur implication dans la violente évacuation de la fac de droit de Montpellier en 2018. Le procureur a demandé la confirmation des condamnations prononcées en première instance. L’ex-doyen, qui n’avait pas fait appel, a été désigné comme l’artisan du commando.

  • Seniors et chômage : l’âge est « un frein majeur » du retour à l’emploi

    Retraites : la nouvelle réforme de Macron

    L’exécutif se montre déterminé à faire passer sa réforme des retraites et à repousser l’âge légal de départ de 62 à 65 ans. De quoi aggraver les difficultés des seniors au chômage. Les cadres, en particulier, sont souvent poussés hors de leur emploi sans possibilité de se reclasser.

  • Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »

    En grève pour les salaires (5/8) — Reportage

    Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.