Après Malaga et Bruxelles, le centre Pompidou s'installe à Shanghai

Par
Après Malaga et Bruxelles, Shanghai : le centre Georges-Pompidou inaugure mardi une troisième implantation à l'étranger et sa première hors d'Europe, nouvelle illustration de la stratégie française de "soft power" poursuivie par Emmanuel Macron, avocat de la "diplomatie des musées".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SHANGHAI, Chine (Reuters) - Après Malaga et Bruxelles, Shanghai : le centre Georges-Pompidou inaugure mardi une troisième implantation à l'étranger et sa première hors d'Europe, nouvelle illustration de la stratégie française de "soft power" poursuivie par Emmanuel Macron, avocat de la "diplomatie des musées".