Corruption et fusillade: les révélations d’un repenti du système Dassault

Khaled T. a assisté à la fusillade de Corbeil durant laquelle son ancien ami Younès Bounouara, protégé de Serge Dassault, a tiré sur un habitant qui avait enregistré le milliardaire avouant la corruption électorale. Khaled T. a témoigné auprès de la police il y a quelques jours. Il raconte à Mediapart le « système D », la corruption et ce qui est pour lui une tentative d'homicide préméditée.

Pascale Pascariello

5 décembre 2013 à 17h35

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La défense judiciaire de l’un des hommes clés du système Dassault à Corbeil-Essonnes (Essonne), actuellement incarcéré pour tentative d’assassinat sur fond de corruption électorale dans la ville du célèbre industriel et sénateur UMP, vient de prendre un très mauvais coup. La brigade criminelle de Versailles a recueilli, jeudi 28 novembre, un témoignage crucial. Il vient briser les arguments de Younès Bounouara, mis en examen par des juges d’Évry pour avoir tenté d’éliminer en février 2013 un habitant de Corbeil, Fatah Hou, co-auteur d’un enregistrement clandestin accablant pour Serge Dassault sur les soupçons d’achats de votes dans la ville.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal