mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart lun. 8 févr. 2016 8/2/2016 Édition de la mi-journée

La prison sous la loupe d'un architecte

7 janvier 2010 | Par Erich Inciyan

La prise en otage d'un surveillant par deux détenus de la maison centrale de Mulhouse (Haut-Rhin) s'est terminée sans effusion de sang, jeudi. L'incident rappelle que les conditions de détention transforment les prisons en poudrières. La maison d'arrêt de Grenoble-Varces (Isère) a été incendiée en septembre 2008. Depuis, un architecte a dressé un état des lieux de cet établissement, à la demande de sept détenus. Son expertise est aux mains de la justice. Diaporama et visite guidée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avecle regard aigu de l'homme de l'art, l'architecte Bruno La Bonnardière décritl'état des cellules, des douches communes ou des «parloirs famille»de la maison d'arrêt de Grenoble-Varces (Isère). L'expert judiciaire, muni d'un mètre ruban et d'un appareil photo, livre une étudeminutieuse de cette prison ouverte en 1972 à une dizaine de kilomètres de la métropole de l'Isère. Une manière de voir la réalité carcérale de cet établissement dont la surpopulation est juste dans la moyenne des autres maisonsd'arrêt hexagonales.

Mots-clés