Le dernier adieu au camarade Roland Leroy

Par

En ces temps régressifs et menaçants, l’hommage rendu au Père-Lachaise à Roland Leroy (1926-2019), par un PCF amoindri, a revêtu un vague à l’âme inattendu. Comme si se resserraient les derniers rangs d’une gauche desserrée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous sommes neuf jours après sa mort, survenue dimanche 24 février, à l'âge de 92 ans, dans l’Hérault où il s'était retiré après avoir dirigé L'Humanité vingt ans durant (1974-1994). Roland Leroy a droit, au cimetière du Père-Lachaise à Paris, à un hommage dans le carré du PCF, sorte de Panthéon communiste en plein air, en face du mur des Fédérés où furent fusillés les ultimes martyrs de cette Commune « montée à l'assaut du ciel », ainsi qu'aimait à dire Jacques Duclos.