« Ouvrez l’Élysée » : vos échanges avec Usul et Ostpolitik

Retrouvez vos échanges avec Usul et Ostpolitik d’« Ouvrez les guillemets », qui ont chroniqué toute la campagne présidentielle un lundi sur deux. Ils reviendront en septembre pour une nouvelle saison.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

[Les RDV de Mediapart] Échangez avec Usul et Ostpolitik ! © Mediapart
PDF

Retrouvez vos échanges avec Usul et Ostpolitik d’« Ouvrez les guillemets », qui ont chroniqué toute la campagne présidentielle un lundi sur deux. Ils reviendront en septembre pour une nouvelle saison.

Les rendez-vous de Mediapart

Les rendez-vous de Mediapart
par La rédaction de Mediapart
Les rendez-vous de Mediapart
par La rédaction de Mediapart
Les rendez-vous de Mediapart
par La rédaction de Mediapart

À la Une de Mediapart

Politique
Immigration : le discours de Borne entre « fermeté » et « humanité » ne trompe personne
Les députés et le gouvernement ont débattu mardi soir, sans voter, des orientations du futur projet de loi sur l’asile et l’immigration, annoncé pour le début 2023. Un texte « équilibré », a vanté la première ministre, sans convaincre les oppositions. Profondément divisées.
par Nejma Brahim
À l’air libre
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Politique économique — Analyse
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Amériques — Note de veille
En Argentine, la vice-présidente Kirchner condamnée à 6 ans de prison
Cristina Kirchner a été condamnée mardi à 6 ans de prison, même si son immunité parlementaire l’en préserve, et à une inéligibilité à vie, dans un procès pour fraude et corruption durant ses mandats présidentiels de 2007 à 2015. Elle dénonce une « mafia judiciaire » et un « État parallèle ».
par La rédaction de Mediapart et Agence France-Presse

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne