Masques, gants, blouses: à Lyon, des soignants craignent de ne pas être assez équipés pour affronter la deuxième vague

Par Jennifer Simoes (Médiacités Lyon)

Alors que le nombre de patients Covid-19 admis va croissant, la direction des hospices civils de Lyon veut rassurer ses personnels en communiquant sur ses stocks de matériels de protection. Mais dans certains services, les gants et les masques sont toujours rationnés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cent quatre-vingt-un patients atteints du Covid-19 étaient, à la date du 29 septembre, hospitalisés au sein des Hospices civils de Lyon (HCL), dont 40 en réanimation. Si le chiffre est toujours en deçà du pic d’avril dernier – jusqu’à 167 patients en réanimation le 6 avril –, il s’approche inexorablement du seuil des 30 % de places en « réa » occupées par des malades du coronavirus, seuil au-delà duquel le gouvernement pourrait faire basculer Lyon en état d’alerte maximale, à l’instar de Marseille ou, depuis dimanche, Paris et sa première couronne.