Viol conjugal: le procès d’un fléau domestique

Par

Condamné en première instance à douze ans de réclusion pour les viols de trois anciennes compagnes, Luis D. comparaît mardi 6 novembre devant la cour d’appel de Versailles. Dans Libération, ces femmes témoignent d’un crime encore souvent minimisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elles sont trois. Trois femmes puissantes qui ont trouvé le courage de dénoncer en justice les viols qu’elles auraient subis de la part d’un seul et même homme, et qui témoignent mardi 6 novembre dans Libération. Particularité ? Cet homme, Luis D., aujourd’hui âgé de 45 ans, fut à un moment de leur vie un conjoint. Alors que ce dernier conteste les faits, il comparaît à compter de mardi devant la cour d’appel de Versailles.