Macron redoute une "très grande violence" samedi

Par
Le gouvernement redoute "une très grande violence" lors de la prochaine manifestation des "Gilets jaunes" samedi, avec "un noyau dur de plusieurs milliers de personnes" qui viendraient à Paris "pour casser et pour tuer", a-t-on indiqué jeudi à l'Elysée, citant des informations remontant du terrain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement redoute "une très grande violence" lors de la prochaine manifestation des "Gilets jaunes" samedi, avec "un noyau dur de plusieurs milliers de personnes" qui viendraient à Paris "pour casser et pour tuer", a-t-on indiqué jeudi à l'Elysée, citant des informations remontant du terrain.