Affaire Bismuth: le camouflet des juges à Sarkozy

Par

La chambre de l'instruction a validé, jeudi 7 mai, la quasi-totalité de la procédure et des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et le haut magistrat Gilbert Azibert, en marge de l'affaire Bettencourt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout ça pour ça... Après avoir gelé le cours de l'instruction pendant plus de huit mois, sur décision de sa présidente Édith Boizette, et au terme d'un délibéré de deux mois, la chambre de l'instruction 7-2 de la cour d'appel de Paris a finalement validé, ce jeudi matin, la quasi-totalité de la procédure et des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog, ainsi que le haut magistrat (en retraite) Gilbert Azibert, dans trois arrêts remis à leurs avocats.