Les enseignements démocratiques de l'affaire Tapie

Vingt-quatre ans après la cession d'Adidas par l’ex-Crédit lyonnais pour le compte de Bernard Tapie, la Cour de cassation a définitivement tranché : l’ex-banque publique n’a jamais lésé son client. Bernard Tapie n’a plus de recours possibles, pourtant, l'affaire n'est pas finie. Débat animé par Fabrice Arfi

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Animé par Fabrice Arfi