Gauches: sortir d’un si long hiver

Par

Catastrophiques pour la gauche, les résultats des élections européennes sont utiles. Ils donnent la mesure des enjeux de reconstruction d’un projet d’émancipation. Ils permettent de tourner la page en répondant à des questions qui empêchaient toute avancée. À travers les sévères échecs du PS, de LFI, du PCF et de Génération·s, et le score fragile d’EELV, ils disent ce qu’il ne faut plus faire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faut-il à tout coup « déplorer » les résultats des élections européennes, comme le font bon nombre de responsables politiques, et y voir « un grave signal d’alarme », comme l’écrit par exemple dans le Club de Mediapart l’historien Roger Martelli (lire son billet ici) ? Certainement pas. Le scrutin européen, avec toutes ses spécificités, a toujours relativement bien décrit le paysage politique français, ses évolutions et ses dynamiques.